Médiathèque de Saint Savournin

Club lecture du mardi 24 mai 2016

Les coups de coeur de Catherine

 

Afficher l'image d'origine

Etang de Berre : en quête d'une lagune cachée de Alain Freytet

Les nombreux croquis d’Alain Freytet réalisés lors du tournage du film « Etang de Berre en quête d’une lagune cachée », reflètent la multiplicité des paysages de la lagune. Etape par étape, suivant sa boucle autour de l’étang, Alain Freytet a croqué des visages de l’étang et d’acteurs rencontrés à l’occasion du tournage. Au gré de leurs échanges, les annotations qu'il a apportées à ses croquis font ressortir l’esprit d’un lieu exploré pour la première fois, et donne force à des détails figurant les patrimoines naturel et culturel. Les croquis y sont présentés sous forme d’un carnet de voyage qui permet de retracer la quête du paysagiste autour de l’étang.

La présentation sous forme d'un carnet de croquis, comme un récit de voyage, est très attrayante. Une clé USB présente un extrait du film qui est à l'origine de ce livre. Des lieux peu accessibles de l'étang sont présentés et permettent d'envisager quelques promenades dominicales.

 

Afficher l'image d'origineJe te vois de Béatrice Shalit

De la fenêtre de son cabinet de psychanalyste, Eva contemple l'agitation qui règne sur le chantier d'en face. Fascinée par ces hommes bottés, casqués et casaqués de jaune fluo, tel le grutier qui, du haut de son engin surnaturel, manipule des charges considérables avec une précision de couturière, elle regarde les ouvriers, mais les ouvriers, de leur côté, la regardent aussi. Surtout Louis, le chef de chantier, et Pedro, le grutier. Et à force de regarder, on finit par voir des choses...

Catherine a trouvé ce roman bien écrit. Il fait cohabiter deux mondes qui se croisent peu habituellement : le BTP et la psychanalyse.

 

 

Afficher l'image d'origineLe Train des orphelins de Christina Baker Kline

Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour quelques-uns d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur, ou de servitude. Vivian Daly n'avait que neuf ans lorsqu'on l'a mise dans un de ces trains. Elle vit aujourd'hui ses vieux jours dans une bourgade tranquille du Maine, son lourd passé relégué dans de grandes malles au grenier. Jusqu'à l'arrivée de Mollie, dix-sept ans, sommée par le juge de nettoyer le grenier de Mme Daly, en guise de travaux d'intérêt général. Et contre toute attente, entre l'ado rebelle et la vieille dame se noue une amitié improbable. C'est qu'au fond, ces deux-là ont beaucoup plus en commun qu'il n'y paraît, à commencer par une enfance dévastée...

Au départ, il y a un fait réel : entre 1854 et 1929, 200 000 orphelins ont quitté New York pour être donnés comme main d'oeuvre pas chère dans différents états américains. Dans le roman, cette période alterne avec aujourd'hui pour nous offrir une belle histoire de résilience.

 

Afficher l'image d'origineLe Libraire de Régis de Sa Moreira

La vie d'un libraire avec ses joies, ses peines, ses anciens amis, ses dix frères et soeurs, ses anciens clients, quelques témoins de Jéhovah, et Dieu aussi parfois.

Ce livre est un très gros coup de coeur de Catherine, ce qui a incité Véronique a le mettre dans sa table de nuit. Ce petit livre est vraiment plein de poésie et complètement inattendu. Et comme en plus il est maintenant édité en poche, Catherine n'arrête pas de l'offrir !

 

 

 

Les coups de coeur de Linden

 

Linden a essayé pour la première fois des livres lus. Ces livres se présentent sous la forme de CD mp3 où un texte est lu par un comédien. L'expérience s'est révélée très agréable, mais l'écoute doit se faire dans de bonnes conditions, en laissant du "temps de cerveau" disponible. Dans la voiture, certains textes trop prenants peuvent être dangereux et peu compatible avec la conduite d'après Catherine qui a raté une sortie d'autoroute en écoutant un polar... Toutes les deux sont d'accord pour dire que la lecture à voix haute du texte est une autre dimension du livre.

 

Afficher l'image d'origineL'éloge de l'ombre de Tanizaki Junichiro

Publié en 1933, cet essai défend une esthétique japonaise de la pénombre en réaction à l'esthétique occidentale où tout est éclairé. L'auteur s'emploie à comparer les divers usages de la lumière et de l'éclairage chez les Japonais et les Occidentaux. Il revendique la patine des objets par opposition à la manie de la propreté occidentale.

Texte lu par Angelin Preljocaj.

 

 

Le coup de coeur de Béatrice

 

Histoire d'Irène de Erri de Luca

Dans une langue épurée et puissante, Erri De Luca nous offre ici l’histoire d’une jeune femme vivant sur une île grecque qui passe ses nuits à nager avec les dauphins. Ce texte est accompagné de deux autres courts récits, «Le ciel dans une étable» et «Une chose très stupide».

Ce recueil avait été conseillé à Béatrice par Linden. Linden avait été très touchée par l'histoire d'Irène, mais Béatrice a encore plus aimé le court texte qui raconte l'histoire d'un vieil homme qui part au bord de l'eau vers le soleil et la chaleur.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article