Médiathèque de Saint Savournin

La table de nuit de la bibliothécaire

Kérosène de Alain Bujak et Piero Macola

 

Dans les Landes, le plus vieux camp de gitans de France doit être démantelé pour laisser place à une base militaire. A faire disparaître cet espace qui porte la mémoire de la communauté, c'est la communauté elle-même qu'on renverse et une identité qu'on gomme. Comment ceux qui ont toujours vécu en extérieur et en dehors des villes pourraient supporter de vivre dans des logements ordinaires ? Est-il possible de trouver racine ailleurs, lorsqu'on est d'abord déraciné ?

 

Cette BD n'est pas une fiction, mais le reportage qu'on fait les auteurs de ce moment de déménagement d'une communauté de manouches. Les habitants, les acteurs sociaux, les élus... donnent leur point de vue. Et le dessinateur et le photographe nous livrent leurs propres impressions à travers des images où se côtoient le sépia nostalgique du dessin et un noir et blanc contrasté de la photo. Une réussite.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article