Médiathèque de Saint Savournin

Les mots sont des trésors - 14

 

ambitus

 

Nom du passeur : Catherine, une lectrice qui dévore

Lieu de découverte : envoyé par mail, technologie moderne pour transmettre un mot qui ne l'est pas. Voici un mot pour les mélomanes, car la définition fait elle-même appel à un jargon spécialisé un peu abscons pour les non-initiés.7156850036_c7e5bee73b.jpgDans le domaine de la musique, le mot ambitus (du latin ambire signifiant « entourer » [aller à l'une et l'autre des extrémités]) désigne l'« étendue d'une mélodie, d'une voix ou d'un instrument, entre sa note la plus grave et sa note la plus élevée».
Défini par l'étude de la totalité de la partition - le plus souvent - ou d'une de ses sections, il s'applique à une « partie musicale » de l'œuvre, qu'elle soit celle d'un instrument, d'une voix ou d'un rôle d'opéra déterminé.
Savoir quel est l'ambitus d'une partie détermine si la tessiture de telle voix (ou interprète vocal) ou le registre de tel instrument permettra à la voix ou à l'instrument d'interpréter correctement l'œuvre, la section, le mouvement ou le rôle dans son intégralité.
C'est par extension analogique ou par confusion d'application, que le terme « ambitus » est parfois appliqué à une voix (quand il faudrait dire tessiture) ou à un instrument (quand il faudrait dire « registre »), plutôt que d'être exclusivement appliqué, comme à l'origine, à la partition ou à la mélodie.

 

Question : Bach a-t-il utilisé l'ambitus et était-ce par ambition ?

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article