Médiathèque de Saint Savournin

Club lecture du mercredi 22 juin 2011

Le coup de coeur d'Annette

 

max tivoliLes Confessions de Max Tivoli de Andrew Sean Greer

Alors qu'à sa naissance en 1871 à San Francisco, Max Tivoli ressemble à un vieillard, à soixante ans, il a l'apparence d'un enfant de dix ans. Il raconte son étrange vie passée à rajeunir et son amour impossible pour Alice Levy, une jeune femme de 17 ans avec en toile de fond le terrible tremblement de terre de San Francisco et la Première Guerre mondiale.

C'est une histoire complètement folle, très originale que l'on peut rapprocher de "L'Etrange histoire de Benjamin Button" de Fitzgerald (également disponible à la bibliothèque). Annette a trouvé notemment très intéressantes les descriptions des trois principales étapes de la vie (enfance, maturité, vieillesse) vécues avec une même femme qui jouera les rôles de soeur, de femme et de mère. Le roman est bien écrit et facile à lire.

Conseillé aussi par Béatrice, Linden et Véronique

 

Les coups de coeur de Béatrice

 

4jours_mars.jpgQuatre jours en mars de Jens Christan Grondahl

Au cours de quatre jours dramatiques, Ingrid Dreyer, architecte et mère divorcée, va être amenée à replonger dans les souvenirs de sa jeunesse solitaire et de son mariage raté, afin de comprendre pourquoi sa vie commence à ressembler à une impasse.

Première lecture d'un auteur danois qui permet de voir que les modes de vie et de pensée sont assez différents des notres. Ce roman dramatique pose la question de la répétition d'une même histoire sur plusieurs générations, dans un monde de taiseux. Fatalité ?

 

loving_frank.jpgLoving Frank de Nancy Horan

A Chicago, au début du XXe siècle, Mamah Borthwitck, épouse d'Edwin Cheney et mère de deux enfants, tombe amoureuse de l'architecte qui a conçu leur maison, Frank Lloyd Wright, homme marié et père de six enfants. Tous deux deviennent des amants passionnés, quittent leur famille et les Etats-Unis pour vivre librement. Cette fiction est inspirée de la vie de F. Lloyd Wright.

Tiré d'une histoire vraie et de faits divers qui ont defrayé la presse américaine en leur temps, ce roman est passionnant. Le personnage de Frank a suscité la discussion entre les différentes lectrices car il avait été perçu de façon assez différente.

Pour compléter les informations sur Frank Lloyd Wright, la bibliothèque met à votre disposition un documentaire sur son travail architectural : "Frank Lloyd Wright" aux éditions Taschen.

Conseillé aussi par Linden et Véronique

 

Les coups de coeur de Linden

 

couleur_sentiments.jpgLa Couleur des sentiments de Kathryn Stockett

Mississippi, 1962. Luther King va bientôt marcher sur Washington pour défendre les droits civiques. Dans le Sud, les familles blanches ont encore une domestique noire. Aidées par une journaliste, deux d'entre elles décident de raconter leur vie et sont loin de se douter que la petite histoire s'apprête à rejoindre la grande. Grand prix des lectrices de Elle 2011, prix des lycéennes de Elle 2011.

Ce très beau roman nous propose une histoire de l'Amérique au moment de l'émancipation noire, racontée par le monde des domestiques, des bonnes. Interviewées par une jeune blanche qui veut devenir journaliste, ces femmes vont surmonter pour quelques unes leurs réticences à parler et le récit devient un recueil de témoignages passionnants. Les personnages sont très attachants.

 

filles_peintre.jpgLes Filles du peintre de Anna-Karin Palm

 En Suède, le père de Maria et Martin a disparu de leur vie lorsqu'ils étaient enfants. Devenus adultes, ils reçoivent un jour un tableau venu d'Angleterre peint par lui. Maria et Martin se lancent alors dans un voyage au bout duquel ils espèrent retrouver leurs racines. Leur chemin va croiser celui de Laura, jeune femme anglaise, dont le père était artiste peintre...

Linden a beaucoup aimé ce roman où deux histoires parallèles vont converger.Elle a été d'autant plus touchée que sur la partie du livre qui se passe en Angleterre, beaucoup de lieux décrits étaient connus d'elle, ce qui rend toujours l'évocation beaucoup plus forte. Sa réserve porte sur certaines réactions psychologiques des personnages qu'elle n'a pas bien comprises.

Conseillé aussi par Françoise et Véronique

 

Le coup de coeur de Jocelyne

 

poignee_ble.jpgUne Poignée de blé  de Antonin Malroux

En 1939, Antoine Coupière, fils de paysans aveyronnais, est fait prisonnier par l'armée allemande. Envoyé en Bavière, il travaille dans la ferme des Bayerl. Mais Antoine est blessé lors du bombardement de la colonne de prisonniers qui rentraient au stalag. Sauvé par les Bayerl, il est soigné par leur fille Julia.

Un roman du terroir qui parle de la dernière guerre mondiale et du tabou posé sur des relations amoureuses entre un français et une allemande. Le titre évoque le beau symbole que propose l'auteur : le héros emportera avec lui une poignée de blé auvergnate lors de son retour dans sa ferme allemande pour la mélanger au blé qu'il cultive chez l'"ennemi".

 

Le coup de coeur de Philippe

 

premier_jour.jpgLe premier jour  de Marc Lévy

Un étrange objet trouvé dans un volcan éteint va révolutionner tout ce que l'on croit savoir de la naissance du monde. Il est astrophysicien, elle est archéologue. Ensemble, ils vont vivre une aventure qui va changer le cours de leur vie.

Ce roman d'aventures autour du monde à la Indiana Jones nous emmène à la recherche de nos origines. La soirée sous le marronnier, le cidre et les petits cadeaux nous ont amené à entamer avec Philippe une discussion un peu  métaphysique... Marc Lévy, quant à lui, n'apporte pas de réponse, même à la fin du roman qui suit "Le premier jour" et qui s'appelle "La première nuit".

Conseillé aussi par Claude

 

Le coup de coeur de Véronique

 

vw.jpgV. W. ou le mélange des genres  de Agnès Desarthe et Geneviève Brisac

Les deux auteures examinent les jugements le plus souvent portés sur Virginia Woolf et son oeuvre et proposent des pistes pour aborder ses textes. Elles y étudient les thèmes des rapports entre la peinture et l'écriture, de la guerre, de la politique, du suicide et analysent le style de V. Woolf, la place qu'elle accorde au lecteur, la dimension subversive de ses écrits, etc...

Une biographie tout à fait intéressante sur cette auteure anglaise (1882-1941), qui nous permet de comprendre et d'approcher toute la sensibilité féminine et artistique en dehors des anecdotes rebattues sur le groupe de Bloomsburry. Même si son oeuvre n'est pas forcément simple à aborder, cet ouvrage donne en tout cas une forte envie d'essayer de la lire et on sent bien tout le respect, l'admiration et l'affection que les deux biographes très anglophiles portent à Virginia Woolf.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article