Médiathèque de Saint Savournin

Club lecture du mercredi 21 septembre 2011

Le coup de coeur de Philippe

 

odyssee_blanche.jpgL'Odyssée blanche de Nicolas Vanier

Le récit de l'expédition de Nicolas Vanier, durant l'hiver 98-99, au cours de laquelle il a relié en cent jours les océans Pacifique et Atlantique, avec un traîneau à chiens, à travers l'extrême-nord canadien. Il raconte comment, avec ses dix chiens, ils ont surmonté la peur, le découragement et l'épuisement, et partagé la joie des victoires d'étape et le plaisir d'avancer.

Un récit de voyage prenant, illustré de photos, qui parle aussi d'écologie et de la proximité de l'homme avec la nature. L'occasion de parler aussi de films et reportages sur le Grand Nord, les loups, les huskys... 

 

Les coups de coeur de Françoise

 

grand_mere_jade.jpgLa Grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt

Une jeune femme enlève sa grand-mère pour lui éviter la maison de retraite... Récit à deux voix, mettant en scène des personnages qui ont l'audace et la force de réinventer leur vie. Prix Solidarité 2010.

Ce sont les deux personnages principaux, la grand-mère et sa petite fille, qui font la force de ce roman. Jade, femme déjà adulte, admire profondément sa grand-mère qui la touche. Elles sont chacune ancrées bien dans leur vie. La grand-mère va vivre dans cette "évasion" les plus beaux jours de sa vie et le récit de sa découverte de Paris est extraordinaire. Le roman contient également de beaux passages sur l'écriture (Jade est écrivain). Cette histoire pleine d'affection peut également être proposée à des adolescents.

 

dark_island.jpgDark Island  de Vita Sackville-West

A quatre périodes de la vie d'une femme, ce roman raconte la fascination de Shirin Wilson pour une île dont son mari, Venn le Breton est le maître, et son propre besoin de liberté.

Ce roman, c'est "Les Hauts de Hurlevent" aujourd'hui, dans un lieu improbable, inaccessible hors des périodes de tempête avec un côté médiéval pour l'atmosphère. Une histoire très triste, mais très belle.

 

 

nietzsche.jpgEt Nietzsche a pleuré  de Irvin Yalom

Evocation romanesque de la naissance de la psychanalyse. En 1882 à Venise, Lou Salomé rencontre le Dr Breuer, ancêtre de la psychanalyse. Elle le sollicite pour tenter de sortir son ami, F. Nietzsche, de la dépression consécutive à son échec sentimental. Breuer et Nietzsche, tous deux malheureux, tenteront de se guérir l'un l'autre après avoir conclu un pacte.

Il s'agit d'une histoire de la psychanalyse romancée et écrite par un psychanalyste américain. Nietzsche est présenté comme un personnage odieux, sale, agressif qui va trouver une écoute auprès de Breuer, pionner de la psychanalyse. Le récit fait intervenir tout ce qui fait la relation entre patient et thérapeute en psychanalyse et interroge de façon pertinente la psychanalyse d'aujourd'hui.

 

serena.jpgSerena de Ron Rash

Dans les années 1930, dans les montagnes de Caroline du Nord, Serena Pemberton, femme d'un riche exploitant forestier, ne recule devant rien pour faire fructifier leur entreprise. Mais l'Etat envisage d'intégrer leurs terres à un futur parc national. Pemberton met sa fortune à contribution pour soudoyer tous les banquiers et politiciens et Serena n'hésite pas à éliminer les obstacles humains.

Belle fable écologique sur la protection des forêts.

 

grand_voyage.jpgLe Grand voyage de Jorge Semprun

« Il y a cet entassement des corps dans le wagon, cette lancinante douleur dans le genou droit. Les jours, les nuits. Je fais un effort et j'essaye de compter les jours, de compter les nuits. Ça m'aidera peut-être à y voir clair. Quatre jours, cinq nuits. Mais j'ai du mal à compter ou alors il y a des jours qui se sont changés en nuits. J'ai des nuits en trop ; des nuits à revendre. Un matin, c'est sûr, c'est un matin que ce voyage a commencé... »

Un livre fort sur la déportation qu'a vécu Semprun.

 

Le coup de coeur de Linden

 

si longue histoireUne si longue histoire de Andrea Levy

July fait le récit de sa vie en Jamaïque, en ce XIXe siècle qui voit l'abolition de l'esclavage. Enfant espiègle puis jeune fille au caractère bien trempé, elle mène la vie d'une esclave domestique dans la maison du maître. En 1831 elle est témoin de révoltes réprimées dans le sang et subit la cruauté d'une société coloniale à l'agonie. Prix Baudelaire de traduction de l'anglais 2011 (SGDL).

Andrea Levy, qui nous avait déjà réjoui avec "Hortense et Queenie", est née en Angleterre de parents Jamaïcains (nous avons pris l'Atlas pour bien resituer cette île au sud de Cuba). C'est un roman assez terrible sur la condition des Noirs en Jamaïque puisque l'abolition n'apportera pas une réelle amélioration. Linden a beaucoup aimé ce livre en regrettant juste les paragraphes introductifs de chaque chapitre où le fils fait régulièrement des reproches à sa mère d'une manière un peu condescendante, mère à qui il a lui-même demandé d'écrire ses souvenirs.

 

 

Le coup de coeur de Véronique

 

robinet_musical.jpgLe Robinet musical de Lewis Trodheim

Hypocondriaque, angoissé, impitoyable envers lui-même et les autres, Lewis Trondheim livre ses mini-aventures disséminées aux quatre coins du globe : une séance de croquis du Brooklyn Bridge, la Zombie Walk de San Diego, les 24 heures de la bande dessinée à Angoulême, une sortie périlleuse à Ottawa, etc...

Cette BD est le cinquième volume de la série "Les petits riens de Lewis Trondheim", version papier du blog de Trondheim. Carnet d'observation et journal intime, on rit devant les déboires de l'auteur face aux toilettes japonaises et on se reconnait dans le touriste heureux d'avoir pris des coups de soleil lorsqu'il se met à pleuvoir... Pour prendre un peu de distance avec le quotidien. 

 

 


 


Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article