Médiathèque de Saint Savournin

La table de nuit de la bibliothécaire

La montagne vivante / Ingrid Seyman

 

Toute sa vie durant, Nan Shepherd (1893-1981) a arpenté les montagnes écossaises de Cairngorm. Là-bas, les hivers sont extrêmement rudes, les conditions de vie précaires. La Montagne vivante raconte ses pérégrinations, ses méditations, ses "choses vues" : les rivières, la neige, la faune et la flore, mais également ses camarades temporaires, les autres marcheurs qu'elle a croisés lors de ses explorations.
Ce récit, écrit dans les années 1940, était resté inédit pendant près de trente ans. [4ème de couverture]

Comme toutes les autres montagnes, les montagnes écossaises de Cairngorm ont du évoluer depuis 80 ans, ne serait-ce qu'à cause du changement climatique. Il n'en reste pas moins que ce que Nan Sheperd nous en raconte reste intemporel. Même si le récit est parfois long ou fastidieux pour quelqu'un qui ne connaît pas tous les recoins de la région ou n'est pas fana de botanique, il y a régulièrement des fulgurances poétiques qui vous emmènent bien plus loin que l’Écosse.

 

Plus tard, le soir, le ciel est devenu d'un profond bleu ardoise, identique à celui qui baigne maintenant la base des montagnes, et leurs sommets enneigés, avec leurs tentacules pendants, flottent dans l'espace.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article