Médiathèque de Saint Savournin

Les coulisses de la médiathèque

Vous ne le savez peut-être pas, mais la médiathèque a d'autres obligations que le service au public, comme...

Et les coulisses de la médiathèque : le bureau des bibliothécaires où elles travaillent quand elles ne sont pas en train de vous accueillir (si, si, ça arrive !)
Et les coulisses de la médiathèque : le bureau des bibliothécaires où elles travaillent quand elles ne sont pas en train de vous accueillir (si, si, ça arrive !)
Et les coulisses de la médiathèque : le bureau des bibliothécaires où elles travaillent quand elles ne sont pas en train de vous accueillir (si, si, ça arrive !)
Et les coulisses de la médiathèque : le bureau des bibliothécaires où elles travaillent quand elles ne sont pas en train de vous accueillir (si, si, ça arrive !)

Et les coulisses de la médiathèque : le bureau des bibliothécaires où elles travaillent quand elles ne sont pas en train de vous accueillir (si, si, ça arrive !)

... éditer des statistiques annuelles pour le Ministère de la culture (Service du Livre et de la Lecture) et la Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône. Les statistiques fournies ici sont celles de 2018, 2019 n'étant pas une année représentative (fermeture pour déménagement à partir de mi-octobre). Pour mémoire, en 2018, les locaux étaient toujours Traverse du Centre avec 75 m2 de surface totale.

Les coulisses de la médiathèque

... établir un rapport d'activité annuel et un projet culturel, scientifique, éducatif, et social (PCSES) pluriannuel (à chaque nouvelle mandature) destinés aux élus et au directeur général des services afin de les aider dans leur mise en place d'une politique de lecture publique.

... s'occuper du traitement des documents

En effet, les documents que vous trouvez sur les rayonnages ou dans les bacs de la médiathèque ne sont pas là par enchantement.

Les documents de la BD 13 doivent être ajoutés ou sortis informatiquement du catalogue et physiquement des rayonnages. Les réservations acheminées par la navette sont attribuées à ceux qui les ont demandées.

Pour les documents achetés (livres et magazines), 3 étapes sont nécessaires avant de vous proposer de nouvelles collections :

  • Le choix

Les documents sont choisis par les bibliothécaires en fonction de leurs qualités, de l'actualité, de vos suggestions et des possibilités budgétaires, dans le respect de notre charte documentaire

  • La commande

Les documents sont commandés chez un libraire indépendant. Le prix unique du livre et le budget d'acquisition n'imposent pas de passer par la procédure des marchés.

  • Le traitement

Une fois réceptionnés, les documents sont traités informatiquement (mots-clés, cote...), équipés et mis à votre disposition dans les meilleurs délais possibles.

Les coulisses de la médiathèque

... pratiquer le désherbage. La Médiathèque, pareille à un jardin, doit être entretenue au jour le jour. Comme pour les feuilles ou les branches mortes, nous trions, retirons du fonds les livres trop vieux, abîmés, sales, devenus obsolètes. Ce renouvellement des collections permet à la médiathèque de respirer, de s'épanouir, de grandir, en vous proposant de nouveaux ouvrages. Notre crédibilité dépend de ce désherbage réalisé dans le respect de notre charte documentaire.

Car enfin, lecteurs, ensemble " il faut cultiver notre jardin ".

 

... s'acquitter d'un droit de prêt de manière indirecte avec un plafonnement des remises à 9% chez le libraire et une déclaration des factures liées à l'achat de livres auprès de la Sofia, l'organisme qui répartit chaque année l’ensemble des droits aux auteurs et aux éditeurs.

Les dispositions relatives au droit de prêt en bibliothèque résultent de la loi du 18 juin 2003, dont les principaux objectifs étaient les suivants :

  • permettre aux auteurs et aux éditeurs d’être légitimement rémunérés au titre du prêt de leurs livres en bibliothèque ;
  • instituer et soutenir un régime de retraite complémentaire pour les auteurs de livres (écrivains, traducteurs, illustrateurs…) ;
  • consolider l’action des bibliothèques en faveur de la lecture publique, en dispensant leurs usagers du paiement d’un droit de prêt ;
  • soutenir la chaîne du livre, en favorisant l’accès des librairies aux marchés publics.

Pour les DVD, c'est la BD 13 achète en même temps les droits de prêt et / ou de consultation qui lui sont liés. Autrement dit : lorsqu'un DVD est prêté, ce n'est pas un DVD à 20€ qui vous est prêté gratuitement, mais un film au prix moyen de 65€.

Partager cette page

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :