Médiathèque de Saint Savournin

Les coups de coeur de Linden

Linden, la bibliothécaire "historique" de Saint Savournin nous a envoyé deux lectures qu'elle a bien aimées depuis la Réunion où elle est restée bloquée et confinée alors qu'elle était partie voir son fils et son petit-fils.

 

Le paradoxe du bonheur de Aminatta Forna

 

Un soir de février, à Londres, un renard traverse un pont, une femme percute un passant. Elle est américaine, il est ghanéen. A partir de cet événement presque banal, Aminatta Forna tisse le long de la Tamise, à deux pas des monuments et des beaux quartiers, une succession de rencontres improbables entre ces deux personnages et des étrangers de l'ombre qui travaillent dans les arrière-cours des théâtres, les parkings ou les cuisines des palaces. Une communauté disparate d'exilés qui, sans se connaître, se mobilisent pour rechercher un petit garçon dont on a perdu la trace. [4ème de couverture]

 

Toute une galerie de personnages dans un Londres fréquenté aussi par les renards.

 

Je ne reverrai plus le monde de Ahmet Altan

 

Ahmet Altan est romancier, essayiste et journaliste, il était aussi rédacteur en chef du quotidien Taraf jusqu au 15 juillet 2016. A cette date, la Turquie s'enflamme, des milliers de personnes descendent dans la rue à Istanbul et à Ankara suite à une tentative de putsch. Le lendemain commence une vague d'arrestations parmi les fonctionnaires, les enseignants, l'armée et les journalistes. Ahmet Altan fait partie de ceux-là, il sera condamné à perpétuité, accusé d'avoir appelé au renversement du gouvernement de l'AKP. Ahmet Altan a 69 ans. Ces textes sont écrits du fond de sa geôle. [4ème de couverture]

 

Un récit de l'arrestation et de l'emprisonnement de l'auteur qui m'a beaucoup touchée... Il s'agit de confinement, mais plus dur encore que le nôtre !!

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article