Médiathèque de Saint Savournin

Coup de coeur de Béatrice

4 3 2 1 de Paul Auster

 

 

J'ai choisi de vous parler de ce roman pour sa longueur, 1 000 pages, car depuis peu nous avons plus le temps de nous poser, de réfléchir et de lire !
C'est l'histoire du jeune Archie Ferguson, new yorkais, dans la 2ème partie du XXème siècle.
Ce n'est pas une histoire, mais quatre, d'où le titre, que nous allons découvrir, selon les méandres parfois compliqués de la vie et des choix que la famille de Ferguson va faire.
La première partie explique les origines de la famille, côté paternel: le grand-père de Ferguson arrive de Minsk au début du XXème siècle, épouse Fanny et a 3 garçons, dont Stanley le futur papa. Rose Adler épouse Stanley à la fin de la seconde guerre mondiale. Stanley possède un magasin de meubles qu'il exploite avec ses frères, et gagne très bien sa vie.
Les autres parties racontent des tranches d'age : Ferguson a d'abord 7 ans, puis est adolescent, étudiant (ou pas) et jeune adulte qui travaille.
Sans rien dévoiler, le magasin de meubles et les frères vont jouer un rôle important pour le futur familial, qui nous permettra de suivre un Archie soit orphelin, soit fils de famille riche, soit fils de famille tout juste aisée, avec une mère qui travaille, plus ou moins selon les cas, comme photographe.
La vie d'Archie est inséparable de la lecture et de l'écriture, il sera même romancier à succès dans une de ses vies.
En filigrane bien sûr se déroulent tous les événements importants de cette 2ème moitié du XXème siècle, mais ce n'est jamais central, c'est le ressenti d'Archie qui nous fait vivre les événements : la guerre de Corée,  le discours de Martin Luther King, la mort de Kennedy,  la guerre du Vietnam, les luttes pour les droits civiques, les émeutes raciales...
C'est un peu long, c'est surtout compliqué au début de s'y retrouver avec 4 histoires en parallèle et similaires ... j'ai même pris des notes 😀
Mais c'est au final un très beau roman, notamment sur l'écriture et la vie à New York.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article