Médiathèque de Saint Savournin

Les mots sont des trésors - 33

Sgraffite

 

Nom du passeur : Martin Suter, auteur suisse de langue allemande, lu par Véronique.

 

Lieu de découverte : son roman publié en France en 2006 "Le diable de Milan" qui se passe en Engadine, région suisse dans le canton des Grisons. Il y évoque beaucoup les maisons typiques de l'Engadine et leurs sgraffites. J'ai d'abord cru à une coquille, mais non :

 

Provenant du mot italien graffiare, signifiant « griffer », le sgraffite est un art visuel, destiné à la décoration architecturale. Cette technique fut très utilisée pendant la Renaissance et durant la période Art nouveau. Sur les façades, la technique consiste à orner un revêtement de mortier d'un dessin gravé. L'artiste grave son trait dans une couche de chaux, appliquée en fine épaisseur sur un enduit noir. Comme pour la technique de la fresque, tant que la couche est fraîche, on peut y appliquer des couleurs diverses. Le tracé en creux donne au dessin une plus grande fermeté que le tracé au pinceau de la fresque. L'exécution doit être rapide. La technique convient aux décors extérieurs observés à distance. [ source : Wikipedia]

 

En voilà une jolie destination de vacances !

Scuol, capitale de la Basse-Engadine

Scuol, capitale de la Basse-Engadine

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article