Médiathèque de Saint Savournin

La table de nuit de la bibliothécaire

Alto Braco de Vanessa Bamberger

 

Brune a grandi au-dessus du Catulle, le café parisien de ses " grands-mères ", Douce et Granita, qui l'ont élevée après la mort de Rose, sa mère. A l'époque, les sœurs Rigal – deux sacrées bonnes femmes – servaient jusqu'à deux cents repas par jour. Comme chez la plupart des limonadiers aveyronnais de Paris, les mots " vacances " et " loisirs " y étaient bannis. L'été, elles envoyaient la petite Brune dans leur Aubrac natal, une terre à la fois chérie et détestée. Peu à peu, les secrets de la famille Rigal surgissent des tourbières, les " hautes boues " de l'Aubrac, Alto Braco en occitan. [4ème de couverture]

 

Cette histoire de terroir quitte parfois la veine romanesque pour des digressions un peu pointues sur l'élevage bovin ou pour des informations assez touristiques. Mais, pour ceux notamment qui connaissent cette région magnifique au carrefour de l'Aveyron, de la Lozère et du Cantal, c'est un plaisir de se promener dans les paysages et avec les gens du plateau.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article