Médiathèque de Saint Savournin

La table de nuit de la bibliothécaire

Artemisia de Nathalie Ferlut et Tamia Baudouin

 

Lorsque Artemisia Gentileschi pousse son premier cri, le Caravage commence à développer son art magnifiquement ténébreux. La peinture est alors un art réservé aux hommes : une femme ne peut ni entrer à l'Académie, ni signer ses toiles, ni être payée pour elles. C'est pourtant ce que l'une d'entre elles va faire... Sa force lui permettra de triompher de tout et de tous, et de révéler au monde une peinture dont la puissance n'a rien à envier à celle des hommes.

 

Cette BD a été achetée car je venais d'apprendre l'histoire d'Artemisia en regardant une série policière, L'Art du crime sur France 2. Même si le jeu et l'intrigue sont assez médiocres, elle a eu au moins le mérite de me faire découvrir l'histoire assez incroyable de cette femme qui est bien relatée par Nathalie Ferlut. Je suis moins séduite par le dessin de Tamia Baudouin, et surtout, j'ai été très gênée par la typographie du texte assez illisible, même avec des lunettes (il a fallu les loupes !).

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article