Médiathèque de Saint Savournin

La table de nuit de la bibliothécaire

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill

 

Scandale aux États-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d'âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s'emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d'anglais à l'Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu'il est à jouer en ligne au Monde d'Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n'est autre que sa mère, qui l'a abandonné à l'âge de onze ans. Et voilà que l'éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu'il n'a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d'elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes.
 

Ce premier roman est superbement maîtrisé et les 700 pages nous emmène dans l'espace (de Chicago à la Norvège), mais aussi dans le temps (des années quarante jusqu'à aujourd'hui). Des descriptions très prenantes des évènements (Chicago en 1968) ou des façons d'être (les joueurs en réseau sur Internet) qui font parfois froid dans le dos vous amènent à découvrir une autre vision de l'Amérique du Nord. Le ton est souvent féroce, comme l'est le monde pour les héros de ce livre captivant. Ce roman a été déclaré "Révélation de l'année 2017" pour le magazine Lire et a obtenu le L.A. Times Book prize for first fiction.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article