Médiathèque de Saint Savournin

La table de nuit de la bibliothécaire

Le gardien des choses perdues de Ruth Hogan

 

Londres, mai 1974. Anthony Peardew attend sa fiancée, Thérèse. Celle-ci est étonnamment en retard. Il est loin de se douter qu'elle n'arrivera jamais, gisant au centre de l'attroupement qui s'est formé quelques centaines de mètres plus bas sur la chaussée. De retour chez lui ce même jour, Anthony réalise qu'il a égaré le médaillon que Thérèse lui avait confié, rompant ainsi la seule promesse qu'elle lui ait jamais demandé de tenir. Le coeur brisé, il passera le restant de son existence à collecter des objets trouvés au hasard de ses promenades, dans l'espoir de pouvoir un jour les restituer à leurs propriétaires. Désormais âgé de soixante-dix-neuf ans, le vieil homme décide de léguer sa demeure victorienne et les "trésors" qu'elle recèle à sa fidèle assistante Laura, qu'il pense être la seule à même d'accomplir la mission qu'il s'est donnée.

 

Voici une histoire douce, nostalgique qui nous rappelle la place des objets dans notre vie. J'ai bien aimé les insertions de nouvelles dans l'histoire principale qui nous racontent comment certaines choses ont été perdues. C'est anglais, et si vous aviez un doute, une anecdote vous le confirmerait : Laura au pub commande un cassoulet accompagné de purée de pommes de terre et arrosé de Coca 0% ! Une lecture facile et agréable.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article