Médiathèque de Saint Savournin

Club lecture du mardi 19 janvier 2016

Les coups de coeur de Catherine

 

Afficher l'image d'origineJacob, Jacob de Valérie Zenatti

Jacob, jeune Juif de Constantine enrôlé en 1945 pour libérer la France, meurt au combat en Alsace à l'âge de 19 ans. Ce roman raconte la guerre de ce jeune homme, les inquiétudes de sa mère, le quotidien des siens, entre deux langues et deux cultures, mais aussi la façon dont la courte vie de Jacob résonne en chacun. Prix Méditerranée 2015, prix Libraires en Seine 2015, Prix du Livre Inter 2015.

Le contexte historique de ce roman nous mène jusqu'à l'indépendance de l'Algérie. L'histoire de ces petites gens est pleine de l'odeur des épices et est très joliment écrite.

 

Afficher l'image d'origineJuste avant l'oubli de Alice Zeniter

Franck a rencontré Emilie il y a huit ans. Il est convaincu qu'elle est la femme de sa vie. Mais la jeune femme, thésarde, connaît une passion sans bornes pour l'écrivain policier Galwin Donnell, mystérieusement disparu en 1985. Elle se rend sur une petite île pour organiser un colloque qui lui est consacré. Franck compte l'y rejoindre et la demander en mariage. Prix Renaudot des lycéens 2015.

Catherine s'intéresse beaucoup à la construction des textes qu'elle lit et dans ce cas, l'auteur se se sert du prétexte d'un amour qui finit, servi par une écriture lente avec une musique bien particulière. Le personnage invisible de Galwin Donnell, bien que très crédible, est sorti de l'imagination de l'auteur.

 

Afficher l'image d'origineLa meilleure d'entre nous de Sarah Vaughan

Cinq candidats ayant chacun une vie particulière participent à une compétition : celle de la meilleure pâtisserie, afin de devenir la nouvelle Kathleen Eaden. Premier roman.

Les concours culinaires télévisés sont très tendances, mais là, la compétition sert de prétexte pour faire découvrir cinq personnages attachants. Un très bon livre de détente.

 

 

Afficher l'image d'origineLe bateau-usine de Takiji Kobayashi

300 hommes embarquent sur un bateau pour aller pêcher le crabe et le préparer à la conservation. Issus de milieux paysans ou ouvriers de l'île d'Hokkaido, ils sont soumis au climat de la mer d'Okhotsk et affrontent des conditions de travail éprouvantes, jusqu'à la révolte, ultime chance de survie.

Ecrit en 1929, ce roman appartient à la littérature prolétaire japonaise. Il est ré-édité chez Allia, éditeur qui propose des ouvrages soignés de textes incontournables de la littérature mondiale. Ce texte très dur sur les conditions de vie des pêcheurs de crabe fait toujours écho aujourd'hui, au Japon comme dans d'autres parties du monde. Après cette lecture, les miettes de crabe auront un goût amer...

 

Les coups de coeur de Béatrice

 

Afficher l'image d'originePetite Poucette de Michel Serres

A partir du postulat qu'un nouvel humain est né, capable de taper des messages avec son pouce, et qu'il baptise Petite Poucette, le philosophe montre qu'une nouvelle révolution, celle des nouvelles technologies, après les passages de l'oral à l'écrit et de l'écrit à l'imprimé, s'accompagne elle aussi de mutations politiques, sociales et cognitives qui en font une période de crises.

Un essai passionnant qui explique les changements dans le monde du savoir, accessible partout et à tous et qui remet en cause les élites universitaires et académiques.

 

Afficher l'image d'origineMadonna de Barbara Victor

L'auteur retrace la carrière de Madonna en remontant jusqu'aux membres de sa famille et ses proches pour comprendre sa personnalité unique qui a su braver les conventions sociales et l'inertie, et revendiquer haut et fort une liberté et une énergie incroyables.

Madonna était l'idole de Béatrice adolescente. Cette biographie pleine d'annecdotes lui a beaucoup appris : la danseuse très douée, marquée par la mort de sa mère et pour qui le désir de réussir est plus fort que tout. Une frustration cependant, la bio s'arrête au mariage de la star avec Guy Richie.

 

 

Afficher l'image d'origineVieux, râleur et suicidaire : la vie selon Owe de Fredrick Backman

Toutes les tentatives de suicide d'Ove, un veuf, sont arrêtées par ses nouveaux voisins, une Iranienne, son mari et ses deux enfants. La vie de ce vieux monsieur au sale caractère avec ses principes hérités de son père va être bouleversée de manière inattendue.

Drôle, touchant, ce livre traduit du suédois nous parle des bienfaits de la vie et des amis. Donc, ne pas se fier au titre !

 

 

Afficher l'image d'origineL'hibiscus pourpre de Chimamanda Ngozi Adichie

Le père de Kambili et de Jaja, riche notable, admiré par la communauté d'Enugu pour son courage politique, est un fondamentaliste catholique qui conçoit l'éducation de ses enfants comme une chasse au péché. Un coup d'Etat vient secouer le Nigeria, et les deux enfants sont envoyés chez leur tante, où ils découvrent un foyer plein de rires et de musique.

Le Club lecture a déjà fait la recension de romans de C. Adichie. Comme les autres titres, celui-ci se passe au Nigéria ; on y retrouve également le milieu universitaire. Béatrice a encore beaucoup aimé cette histoire de deux adolescents qui vont se confronter à deux mondes très différents.

 

Afficher l'image d'origineLe livre de Baltimore de Joël Dicker

Marcus Goldman raconte l'histoire de sa famille, les Goldman de Baltimore, à l'occasion d'un voyage en Floride, huit ans après le drame qui a tout fait basculer.

On ne lache pas cette histoire de familles avec rivalités, argent, pouvoir. Joël Dicker est l'auteur qui avait déjà séduit les lecteurs avec "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" (Prix littéraire de la vocation Bleustein-Blanchet 2012, Grand prix du roman de l'Académie française 2012, prix Goncourt des lycéens 2012, prix Audiolib 2013.)

 

Les coups de coeur de Véronique

 

Afficher l'image d'origineUne vie entière de Robert Seethaler

Andreas Egger est amené de la ville dans les montagnes, où personne ne lui explique le monde. Il est recueilli par une brute qui lui impose sa propre éthique. Lorsqu'il se soustrait à sa tyrannie, il est décidé à marcher la tête haute et est envoyé sur le front de l'Est en 1942.

150 pages pour raconter une vie entière ! L'auteur, né à Vienne et vivant à Berlin, nous sert un récit à l'écriture dépouillée, au plus près des émotions. Le point d'orgue de ce court roman est une histoire d'amour bouleversante avec une déclaration à faire craquer les plus exigeants en matière d'imagination et de romantisme.

 

Afficher l'image d'origineLes O'Brien de Peter Behrens

1887, dans l'arrière-pays canadien, la famille O'Brien apprend le décès du père. Le jeune Joe s'occupe de ses frères et soeurs et de sa mère. Il parcourt ensuite le continent et après avoir rencontré sa future femme, Iseult, fonde une entreprise et une famille. Racontée du point de vue de Joe, d'Iseult et de leurs enfants, la chronique d'une famille sur trois quarts de siècle.

Amateurs de saga, ce livre est pour vous. On est emporté à travers tout le XXème siècle derrière le personnage parfois ambigu de Joe qui va vivre le rêve américain pour revenir ensuite dans son pays d'origine, le Canada.

 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article