Médiathèque de Saint Savournin

Club lecture du mercredi 10 septembre 2014

Les coups de coeur de Béatrice

 

La Mort s'invite à Pemberley de P. D. James

L'existence ordonnée et protégée du domaine de la famille Darcy ne saurait être troublée. Mais, suite à un drame, Lydia, la soeur d'Elizabeth, la maîtresse des lieux, et son mari Wickham débarquent à Pimberley, endroit qui leur était interdit à cause de leurs frasques passées. Avec eux s'invitent la mort et la suspicion. Une suite "criminelle" d'Orgueil et préjugés de Jane Austen.

Bonne intrigue policière, mais les admirateurs de Jane Austen se sentiront peut-être trahis.

 

 

 

Duane est dépressif de Larry McMurtry

Pour Karla, c'est l'évidence même : son mari Duane est en pleine dépression. Il néglige son entreprise et se désintéresse des problèmes, pourtant nombreux, de ses enfants. Plus inquiétant encore, il a décidé de ne plus conduire son pick-up, mais de se déplacer à pied le long des routes, ce qui, au Texas, constitue une véritable hérésie...

L'histoire est un peu longue à démarrer, puis on est pris par le récit et les histoires de ce héros récurrent de McMurtry. Mais Catherine, qui a aussi beaucoup aimé l'humour de ce texte, pense que celui-ci est le meilleur.

 

Talahue de Sally Morgan

Découvrant ses racines aborigènes, une petite fille entreprend de vaincre la résistance de sa grand-mère et de lui faire raconter son histoire, celle de son frère et de sa propre mère. Des personnages qui vivent des situations très dures avec une force joyeuse.

Sally Morgan raconte de passionnantes histoires de femmes de l'Australie moderne avec également des flash back sur les relations des colons avec les aborigènes depuis la fin du XIXème siècle.

Linden a aussi beaucoup aimé.

  

Fait partie de la sélection "Voyage aux antipodes"

 

 

 

Un père pour mes rêves de Alan Duff

Fruit d'une brève liaison, pendant la Seconde Guerre mondiale, entre une femme maorie mariée et un soldat noir américain de passage, un jeune Néo-Zélandais doit apprendre à vivre entre le mépris dont sa communauté accable sa mère et les dangers que fait peser sur lui la tentation d'idéaliser un père inconnu.

Ce roman confronte le mode des aborigènes avec celui des noirs américains. Une écriture très forte.

  

Fait partie de la sélection "Voyage aux antipodes"

 

 

 

Le Chardonneret de Donna Tartt

Theo Decker a 13 ans. Il vit les derniers instants de sa vie d'enfant. Survivant miraculeux d'une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d'un ami pour échapper aux services sociaux. Tout ce qui lui reste de sa mère, c'est une toile de maître minuscule qui va l'entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l'art.

Ce livre a eu le prix Pullizer 2014; C'est un voyage de New-York à Los Angeles dont l'intrigue ne nous lâche pas malgré les 790 pages !

 

Le coup de gueule de Fanfan

 

Petits moments de bonheurs volés de Francesco PIccolo

A travers une galerie de personnages ordinaires, l'auteur met à nu les petits travers et les faiblesses de tout un chacun, dans un style poétique teinté d'humour.

Le titre était tentant, un roman italien était tentant, la couverture aussi faisait envie. Mais voilà : le roman est piccolo, sans style, sans intérêt et rempli d'autosatisfaction. Véronique s'était fait avoir pareillement. Retour à la BDP !

 

 

Le coup de coeur de Fanfan

 

La pastorale américaine de Philip Roth

Après trente-six ans, Zuckerman l'écrivain retrouve Seymour Levov dit "le Suédois", l'athlète fétiche de son lycée de Newark. Toujours aussi splendide, Levov l'invincible, le généreux, l'idole des années de guerre, le petit-fils d'émigrés juifs devenu un Américain plus vrai que nature...

Un précédent Club lecture avait éreinté Philip Roth pour son roman "Le Rabaissement". Cette fois tout le monde est d'accord derrière Fanfan : c'est du très grand Roth. Ce titre est le premier d'une tétralogie consacrée au déclin de l'empire  américain que le romancier se réapproprie sans souci de chronologie. De la contre-culture des années 1960, il revient sur le maccarthisme des années 1950, passe par le politiquement correct des années 1970 et se projette dans d'hypothétiques années 1940, où le fascisme aurait gagné les Etats-Unis. Suivent : J'ai épousé un communiste, La tache, Le complot contre l'Amérique.

 

Les coups de coeur de Linden

 

La coquetière de Linda D. Cirino

En 1936, dans le sud de l'Allemagne, une femme découvre un jeune homme caché dans son poulailler. Commence alors une extraordinaire histoire de courage et de lutte contre les préjugés. Premier roman.

L'histoire se passe en Allemagne au moment de la montée du nazisme. Elle nous fait rencontrer un très beau personnage de femme simple, honnête, vraie figure de courage face aux désillusions les plus terribles, mais qui va vivre aussi une passion amoureuse au-delà des préjugés.

 

 

 

Mada de Claire Tristan

A la Réunion, les Français de métropole sont des z'oreilles. Claire, une jeune maman blanche, confie son petit garçon à une plantureuse nounou noire. Comme elles sympathisent rapidement, celle-ci confie son histoire à la z'oreille, entre Madagascar et la Réunion, entre passé et présent. Premier roman.

Une autre histoire de femme, celle d'une réunionnaise exilée à Mada (Madagascar) avant de revenir à La Réunion. Un agréable roman pour mieux comprendre les Français de l'autre bout du monde.

 

 

 

Cette main qui a pris la mienne de Maggie O'Farrell

Lexie évolue dans le Londres des années 1960, Elina dans celui des années 2000. Une génération les sépare, et pourtant un lien secret et ténu unit les deux femmes. Récompensé par le Costa Book Award..

Un roman étrange avec deux histoires parallèles de femmes (aujourd'hui et avant la seconde guerre mondiale), mais le noeud de l'intrigue est détenu par un homme qui va retrouver son passé.

 

 

Les coups de coeur de Catherine

 

Pico Bogue : La vie et moi de Dominique Roques

Pico Bogue est le fils aîné d'une famille normale, c'est-à-dire unique, extraordinaire et parfois complètement folle. Avec sa petite soeur Ana-Ana, Pico évolue dans la vie avec autant de certitudes que d'interrogations, ce qui vaut à ses parents et grands-parents des crises de rire ou de désespoir..

Une BD que la bibliothécaire propose en section jeunesse, mais dont le niveau de lecture permet de régaler aussi bien les grands que les plus jeunes. Un héros dont la vie se raconte par une sucession de strips, comme pour ses aînés, Mafalda ou Calvin et Hobbes.

 

Léna de Virginie Deloffre

Léna affectionne son Grand Nord sibérien. Quant à son mari Vassia, pilote dans l'armée de l'air, il rêve de poursuivre l'épopée soviétique de l'espace. Mais tous deux voient leur univers s'effondrer et doivent s'acclimater aux difficiles temps de la perestroïka. Premier roman. Prix des libraires 2012.

L'auteur est médecin et passionnée par la Russie. Dans son roman, on va découvrir beaucoup de choses sur la chute de l'empire sviétique et sur la conquête spatiale. Le récit est construit sur l'alternance de chapitres où Léna donne des nouvelles à ses parents adoptifs et où ensuite le couple reçoit le courrier d'occident.

 

Les coups de coeur de Véronique

 

La Recette magique de Tante Palma de Francisco Azevedo

Au début du XXe siècle, Maria et José décident de fuir la famine qui ravage le Portugal. Ils s'installent au Brésil. Commence une saga familiale courant sur un siècle tourmenté.

La famille est au centre de ce roman. La famille, mais aussi le merveilleux, comme s'est souvent le cas dans la littérature sud-américaine. Il est beaucoup question de gastronomie (le héros est restaurateur), mais aussi de la complexité des relations entre frères et soeurs, des souvenirs que chacun se fait. Un plaisir de lecture.

 

Nos disparus de Tim Gautreaux

Sam Simoneaux, de retour à La Nouvelle-Orléans après la fin de la Grande Guerre, devient responsable d'étage aux grands magasins Krine. N'ayant pu empêcher l'enlèvement de Lily Weller, 3 ans, il est licencié et sommé par les parents de retrouver l'enfant. C'est à bord de l'Ambassador, un bateau qui sillonne le Mississippi, qu'il entreprend sa recherche et met à jour un commerce d'enfants.

C'est un vrai roman d'aventures qui nous est proposé là : le Missippi et ses rives plutôt mal fréquentées, les bateaux dancing où les populations ouvrières et la pègre viennent se défouler, une enfant mystérieusement disparue et l'obstination d'un homme à la retrouver. Et la question centrale du pardon... 

 

 

Filles impertinentes de Doris Lessing

La romancière raconte son enfance et ses relations tumultueuses avec sa mère, à travers les thèmes des désillusions de l'amour, du fossé entre fantasme et réalité, et de la démission des hommes.

Doris Lessing est née en Perse en 1919. Devenue célèbre dès son premier livre, Vaincue par la brousse (1950), elle est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages parmi lesquels le célèbre Carnet d'or (Prix Médicis étranger) mais aussi Les Grand-mères (2005) ou Un enfant de l'amour (2007). Lauréate du prix Nobel de littérature en 2007, Doris Lessing est décédée à l'âge de 94 ans en novembre 2013.

Le récit est court mais très touchant. Une bonne façon de rentrer dans l'oeuvre de ce grand écrivain.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article