Médiathèque de Saint Savournin

Les mots sont des trésors - 25

bistanclaque

 

Nom du passeur : Manuel Berri, traducteur de l'écrivain anglais David Mitchell

Lieu de découverte : le roman "Les mille automne de Jacob de Zoet" qui se passe en 1800 dans le comptoir commercial hollandais de Nagasaki au Japon : Dans les pièces sombres, les métiers à tisser loués bistanclaquent, bistanclaquent...

 

Le Bistanclaque ou Bistanclaque-pan est une onomatopée du parler lyonnais. Il désigne le métier à tisser (souvent un métier Jacquard) des ouvriers Canuts (quartier de la Croix-Rousse) d'après le bruit qu'il produit en fonctionnant :

  • bis : on appuie du pied sur la pédale. Cela relève une moitié des fils de chaîne ;
  • tan : le battant se repousse ;
  • claque : la navette (ou la canette) passe et bute au bord ;
  • pan : le battant frappe la dernière trame.

Source : Wikipédia

 

Il est vrai qu'il n'est pas utile d'interrompre sa lecture pour chercher la définition du mot car le contexte et la musicalité font bien comprendre qu'il s'agit du bruit des métiers à tisser. Mais, chapeau au traducteur, qui a été récupérer ce terme de métier issu d'un parler régional. Il serait amusant de voir comment la phrase était tournée dans la version anglaise...

Les mots sont des trésors - 25

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article