Médiathèque de Saint Savournin

La table de nuit de la bibliothécaire

Là où les chiens aboient par la queue de Estelle-Sarah Bulle

 

Dans la famille Ezechiel, c'est Antoine qui mène le jeu. Avec son "nom de savane", choisi pour embrouiller les mauvais esprits, ses croyances baroques et son sens de l'indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni Petit-Frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d'or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Prix Stanislas 2018.

 

Les voix d'Antoine (l'aînée), de Lucinde et de Petit Frère vont se succéder pour raconter à la jeune génération qui est née en banlieue parisienne une jeunesse guadeloupéenne dans les années 50-60, avant l'exode vers la métropole. Ce premier roman offre un style élégant, la narration rend les personnages attachants et permet de découvrir pourquoi les antillais sont arrivés si nombreux en métropole à la fin des années 60. La touche de créole permet de savoir où on est sans entraver la lecture. Je recommande.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article