Médiathèque de Saint Savournin

Club lecture du mardi 4 octobre 2016

Les coups de cœur de Béatrice

 

Les cahiers d'Esther de Riad Sattouf

Ecrits d’après les histoires vraies d’Esther A., Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles.

Cette BD n'est pas destinée aux enfants de l'âge d'Esther, mais à leurs parents car elle est le reflet d'une époque. Béatrice a été surprise que la mère ne soit pas plus présente et a été un peu déçue par le contenu.

 

 

Sans oublier la baleineSans oublier la baleine de John Ironmonger

À Saint-Piran, en Cornouailles, on se souvient encore du jour où le jeune homme nu a été rejeté sur la plage par l’océan. Une entrée en scène des plus originales. Les villageois se portent bien sûr à son secours : l’ineffable Dr Books, le glaneur Kenny Kennett, Demelza, romancière à l’eau de rose... ou encore la pimpante épouse du vicaire. Sans oublier la baleine, à l’arrière-plan, qui ne veut plus quitter la côte. Personne ne sait alors que Joe Haak a fui la City, terrorisé à l’idée que le programme de prédictions qu’il a inventé n’entraîne l’effondrement de l’économie mondiale. Avec ce nouveau venu, un sentiment de fin du monde vient contrarier la quiétude de Saint-Piran...

Il n'a pas été facile de rentrer dans cette histoire dont Béatrice a trouvé l'entrée en matière un peu longue. Mais au deuxième essai, elle s'est ensuite régalée de cette fable de fin du monde sur fond de trader et d'algorithmes qui est une vraie réflexion sur la nature humaine.

 

couvertureL'ombre du vent  de Carlos Ruiz Zafon

Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, « ville des Prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier Gothique : le Cimetière des livres oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets « enterrés dans l'âme de la ville ».

Un bon livre à suspens, même si celui-ci fléchit un peu au deuxième tiers du volume, qui emporte dans la ville de Barcelone. Ce récit fantastique nous parle aussi de livres et de lectures et comment la fiction se mêle à la vie.

 

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineVendredi ou la vie sauvage  de Michel Tournier

Vendredi ou les limbes du Pacifique  de Michel Tournier

Vendredi ou la Vie sauvage est un livre de Michel Tournier paru en 1971 aux Éditions Gallimard. Il est inspiré du livre Robinson Crusoé de Daniel Defoe. C'est l'adaptation pour la jeunesse de son livre Vendredi ou les Limbes du Pacifique, paru en 1967 et ayant reçu le Grand prix du roman de l'Académie française la même année.

Béatrice, profitant de ce que son fils doive lire la version pour la jeunesse de ce roman pour le collège, a procédé à une lecture parallèle des deux titres. Elle trouve l'expérience très intéressante, mais avoue que Vendredi ou les limbes du Pacifique est écrit avec une langue parfois difficile, notamment dans le vocabulaire utilisé.

 

Le coup de cœur de Fanfan

 

Noël en décembreNoël en décembre de Bernard Tirtiaux

Écrits d’après les histoires vraies d’Esther A., Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles.

Fanfan en avait assez des romans durs et réalistes qui vous sapent le moral même s'ils sont très bons sur le plan littéraire. Elle a trouvé cette histoire belle, reposante et émouvante avec une très belle histoire d'amour. Alors ce n'est pas de la grande littérature, mais c'est agréable à lire !

 

 

Les coups de cœur de Catherine

 

Apaise le temps - Apaise le temps de Michel Quint

Une libraire, ça crée des dettes. D’argent parfois bien sûr, mais surtout de cœur. Lorsque Yvonne meurt, les souvenirs affluent pour Abdel, un jeune professeur de Roubaix. Il se revoit enfant entre les murailles de bouquins, prêt à avaler tout Balzac sans rien y comprendre. De là à accepter la succession, il y a un pas… que l’inconscient fait à l’aveuglette.

Un livre qui parle de livres, il n'en fallait pas plus pour séduire Catherine. Et elle a adoré cette histoire de libraire sur fond de guerre d'Algérie vue depuis la France et aujourd'hui.

 

 

Le Coeur entre les pagesLe cœur entre les pages de Shelly King

Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse…

Autre histoire de livres et de librairie, ce roman est une vraie lecture d'été, légère et sympathique.

 

Les Derniers Jours de Rabbit Hayes Les derniers jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Le thème peut sembler rébarbatif et peu réjouissant, le deuil étant avant tout une épreuve. Mais l'auteur l'aborde ici de façon très constructive et le roman est, finalement et paradoxalement, gai et chaleureux.

 

Dans les prairies étoilées de Marie-Sabine Roger

Merlin, auteur d’une série BD à succès, perd son vieux copain Laurent, qui lui a inspiré son héros, Jim Oregon. Comment continuer à le faire vivre dans ses dessins, d’autant que dans son « testament », Laurent lui impose deux contraintes pour l’album à venir….

Ce roman parle de bandes dessinées. Il est tendre, drôle, fluide et plein de clins d’œil malicieux. Décidément, Marie-Sabine Roger est une valeur sûre !

 

 

 

Afficher l'image d'origine Poulets grillés de Sophie Hénaff

Le 36 quai des Orfèvres s’offre un nouveau patron. Faire briller les statistiques en placardisant tous ceux qu’on ne peut pas virer et qui encombrent les services : tel est le but de la manœuvre. Nommée à la tête de ce ramassis d’alcoolos, de porte-poisse, d’homos, d’écrivains et autres crétins, Anne Capestan, étoile déchue de la Judiciaire, a bien compris que sa mission était de se taire. Mais voilà, elle déteste obéir et puis… il ne faut jamais vendre la peau des poulets grillés avant de les avoir plumés !

.Et voici pour terminer un polar français se déroulant dans une brigade de bras cassés. Une histoire sympathique et drôle.

 

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article